• Question ?

    Thank you for you message

    Merci pour votre message ! Thank you for your message!

    error key Required fields not completed correctly.

    1. Contactez-nous | Please contact us...
    2. Votre texte | Your text
    3. Required fields *
  • Nos coordonnées

    Amenity
    4 rue du Château
    59200 TOURCOING
    FRANCE

    Tel : +33 (0)9 64 43 72 72

    Email : contact@amenity.fr

Avez-vous déjà été licenciée ?

Par Noemi Ripert
Click here for english version

Se faire licencier peut changer votre vie du tout au tout. Mais comment pouvez-vous y faire face ?

Je suis sure que beaucoup d’entre vous pouvez vous identifier et vous sentir concernés par ce sujet, en particulier dans le climat économique actuel. Pour ma part, j’ai été licenciée l’année dernière. Et j’avais beau savoir que j’allais perdre mon emploi, recevoir la nouvelle était toujours aussi pénible.

Sentiments et émotions

Il est tout à fait normal et légitime de ressentir une grande déception et de se sentir désarmé quand votre employeur vous informe que vous êtes licencié. La plupart des gens traverseront ce que nous appelons une courbe de deuil avant de commencer à remonter la pente et d’avoir un regard plus positif sur l’avenir.

Les émotions les plus courantes que vous pourriez ressentir si vous êtes licencié sont les suivantes:
– Choc ou déni
– Colère
– Culpabilité
– Dépression
– Acceptation (ou soulagement)

Dans la plupart des cas, il est compréhensible que la nouvelle d’un licenciement sera reçue comme un choc et vous laissera incrédule. Vous devrez prendre le temps de vous habituer à cette nouvelle désastreuse et vous faire à l’idée que bientôt vous n’aurez plus d’emploi.

Une fois le choc digéré et dissipé, il est fort probable que vous ressentirez une incroyable colère et frustration. Vous serez certainement en colère par exemple contre les personnes et l’entreprise qui vous ont licencié. Même si vous ne pouvez rien y faire, il est tout à fait normal de ressentir cette émotion et même important que vous l’exprimiez.

Par moments vous vous demanderez même si vous avez fait assez, vous vous remettrez en question. Pourquoi cette décision ? Aurais-je pu faire quelque chose de plus pour éviter cette situation ? C’est là que vient la culpabilité. Mais vous ne pouvez pas vous sentir coupable de quelque chose qui est totalement hors de votre contrôle et pour lequel vous ne pouvez porter le blâme. Je suis bien placée pour le savoir !

Ensuite, quand votre famille et vos amis vous diront que c’est le moment de commencer à réagir et de voir le côté positif, vous, au contraire, vous commencerez à sombrer dans la solitude et à ressentir du désespoir. Il est important d’essayer de ne pas sombrer trop profondément dans la dépression, et d’obtenir autant de soutien que vous pouvez de votre famille, vos amis, et surtout de demander de l’aide et recevoir des conseils professionnels.

Dès lors que vous pourrez enfin commencer à voir le côté positif et commencer à reconstruire votre carrière, c’est le moment où vous commencerez à remonter la pente, vous aurez accepté votre licenciement et vous irez de l’avant. Prenez le temps de réfléchir à ce que vous voulez faire ensuite, ne vous précipitez pas. Retenez le côté positif de cette expérience et voyez votre licenciement comme une opportunité.

Si vous souhaitez plus d’information sur la courbe de deuil, vous pouvez lire les travaux d’Elisabeth Kübler-Ross.

Faire d’un rêve une réalité

L’impact personnel d’un licenciement est souvent dévastateur. Quiconque vivant et subissant un licenciement vous dira que c’est un moment difficile. Non seulement parce que vous avez perdu votre gagne-pain, et cela peut déjà être assez dramatique, mais aussi parce que vous devez réagir et rebondir à tout prix. Mais comment? Dans ces circonstances, votre confiance en vous peut être gravement affectée. Le stress et l’angoisse de devoir trouver un autre emploi peut avoir un impact sur votre santé, votre libido et votre capacité à dormir. Vous pouvez même vous sentir un peu embarrassé d’informer votre famille et vos amis, ayant même la sensation de les avoir laissés tomber.

Se faire licencier est quelque chose qui vous oblige à changer. Cela vous oblige à réagir et à prendre une décision quant à votre avenir. Et croyez-moi, ce n’est pas si facile que ça. Bien sûr, vous pouvez postuler pour plusieurs emplois, passer autant d’entretiens, et si vous décrochez un nouveau poste, tant mieux pour vous, vous avez réussi. Malheureusement, ce n’est pas le cas pour tout le monde. Les gens ont souvent du mal à trouver un nouveau poste, qui plus est un poste dans lequel ils peuvent s’épanouir. Rien n’est facile et simple de nos jours.

Mais ne serait-ce justement pas le moment de profiter de cette opportunité, si nous pouvons l’appeler ainsi, et de faire quelque chose pour vous? Être licencié peut parfois vous ouvrir de nouvelles portes et vous offrir la possibilité de vous tourner vers une nouvelle carrière.

Peut-être que vous pouvez suivre des cours, explorer les différentes possibilités d’emploi dans d’autres secteurs, pourquoi pas un changement de carrière? Beaucoup de gens utilisent leur licenciement comme une opportunité pour suivre une formation, pour commencer une nouvelle carrière ou même créer leur entreprise.

Si vous prenez mon exemple, il m’a fallu un certain temps pour me décider et créer mon entreprise. Suis-je en train de faire le bon choix ? Ne devrais-je pas tout simplement postuler pour un emploi avec un contrat en CDI et un salaire régulier? J’ai une famille à nourrir, un crédit immobilier à payer … Je prends surement trop de risques si je me mets à mon compte? Toutes ces questions me trottaient dans la tête, encore et encore.

Je me suis souvent dit par le passé qu’un jour je serai mon propre patron et que je réaliserai mon rêve de travailler pour moi. Et si je n’avais pas été licenciée, je n’aurais peut-être jamais pris cette décision.

Ainsi, un licenciement peut devenir un temps précieux pour décider d’un nouveau départ et pour envisager d’accomplir ce que vous avez toujours eu envie de faire sans y attacher trop d’importance par le passé. Utilisez cette opportunité comme un nouveau tournant positif et le départ de votre nouvelle vie.

Depuis quelques années, citer Steve Jobs est très à la mode ; c’est donc ce que je vais faire. Dans son discours d’ouverture de cérémonie à Stanford en 2005, il expose comment son licenciement chez Apple a finalement été une excellente chose pour lui :

“…Tout cela ne serait pas arrivé si je n’avais pas été viré d’Apple. La potion fut horriblement amère, mais je suppose que le patient en avait besoin. Parfois, la vie vous flanque un bon coup sur la tête. Ne vous laissez pas abattre. Je suis convaincu que c’est mon amour pour ce que je faisais qui m’a permis de continuer. Il faut savoir découvrir ce que l’on aime et qui l’on aime. Le travail occupe une grande partie de l’existence, et la seule manière d’être pleinement satisfait est d’apprécier ce que l’on fait. Sinon, continuez à chercher. Ne baissez pas les bras. C’est comme en amour, vous saurez quand vous aurez trouvé. Et toute relation réussie s’améliore avec le temps. Alors, continuez à chercher jusqu’à ce que vous trouviez.”

Laisser un commentaire | Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée | Your email address will not be published

Required fields *